dimanche, septembre 25

Bulle-Bis?

J'ai eu l'occasion à plusieurs reprises de mettre en garde contre un début de nouvelle bulle spéculative dans le secteur internet, une inflation dont certaines introductions en bourse récentes ont davantage bénéficié que les leaders du secteur Google, Yahoo ou eBay dont les cours restent relativement raisonnables. Voila que le nouveau patron de France Telecom Didier Lombard s'alarme à son tour: "Ce qu'on voit c'est que la bulle est en train de se regonfler ", a-t-il déclaré dans le cadre de l'émission "Rue des Entrepreneurs" diffusée Samedi sur France Inter. "Les prix des opérateurs qui sont rachetés sur le marché sont de plus en plus élevés (...) on s'aperçoit que les multiples augmentent probablement parce qu'il y beaucoup d'argent sur le marché, lié en particulier à la hausse du cours du pétrole", a-t-il expliqué. Franchement le rapport avec la hausse du prix du pétrole, j'ai du mal à suivre. Mais sur le fond, ce qui motive cette sortie de Lombard, c'est ... le montant du rachat de Skype par eBay, 4,1 millards de dollars si tous les objectifs de revenu et de marge de Skype sont atteints, ou 2,6 milliards si ce n'est pas le cas. Le montant est certes énorme, nous en avons largement débattu, mais quid du montant payé par France Telecom il y a deux mois pour le rachat de 80% d'Amena, le modeste troisième opérateur mobile en Espagne: 6,4 milliards d'euros! Qui a payé trop cher, je vous le demande, eBay ou France Telecom? ou bien, question plus interessante: laquelle de ces deux acquisitions a le plus de valeur stratégique? La vraie inquiètude, quand on est opérateur de téléphone, est-ce que ce ne devrait pas être la montée en flèche de la téléphonie sur Internet qui risque bien d'emporter une bonne part des profits du téléphone traditionnel?

Comments:
Le rapport avec la hausse du pétrole, c'est ce que l'on appelle les pétrodollars.
Messieurs les émirs reçoivent bcp de sous sous bien liquides dont ils n'utilisent qu'une infime partie pour leur usage personnel. Le reste, ils le réinvestissent (je ne me rappelle pas du chiffre mais c'est pharaonique) dans les pays occidentaux.
Et heureusement qu'ils font cela, sinon, le monde ne tournerait pas rond... et l'économie occidentale ne ferait que perdre des sous. Là, en gros, on échange des barils de pétrole contre des actions internet ;-).
Au final, au niveau macro, on paye cher notre pétrole mais ils payent cher nos actions... La différence c'est que nous consume de cette façon nos liquidités pendant qu'eux ils ont quelque chose de légèrement plus concret.
 
De tout façon, Pierre, il faut pas oublier qu'AMENA ha fait 3.133 million de Euros the chiffre d'affaires et EBITDA de 1.011 l'anne passée.

Meme si je prefere Skype ausi...:-)
 
J'ai quand même une question bête au sujet de la VOIP à la skype. Comment peut-on dire que skype peut concurrencer les telcos quand il se trouve que ce sont eux qui contrôlent le dernier kilomètre jusqu'à l'utilisateur.
Free en france concurrence FT avec des coms VOIP gratos passant par la freebox, mais cela lui est permis car le législateur qui force FT à le laisser faire et parce que Free a son propre réseau.
Rien dans le cas de skype ou des autres fournisseurs de logiciels de VOIP ne permet d'assurer cela. Techniquement, on peut très bien imaginer que les paquets IP skype ne puissent plus atteindre ce fameux dernier kilomètre si skype devient vraiment une nuisance.
Je sais, je sais, je pose des questions bêtes.
 
la généralisation de réseaux wifi en ville peut contourner le problème du dernier kilomètre. Il ne parait pas impossible d'imaginer de grandes villes comme Paris ou Londre couvertes par des réseaux Wifi
 
L'EBITDA c'est pas le truc sur lequel Messier avait fait indexer son salair engrengeant par ce biais de faramineux bonus alors que sa socièté était en sessasion de paiement...Pas vraiment significatif pour mesurer la santé réelle d'une entreprise
 
Effectivement Rodolfo si les chiffres d'Amena sont si bons...le rachat par FT a certainement du sens. Il s'agit pour eux de consolider un business existant (le mobile en Europe) ce qui est déja pas mal mais tout de même moins excitant que d'ouvrir un nouveau marché (Skype). OK?

Remy: je ne pense pas que dans les pays d'économie de marché un opérateur puisse refuser de vendre la connection sur le dernier kilomètre. Anyway, je pense aussi qu'on va vers le tout Wifi au moins dans les villes.
 
pierre, il ne s'agit pas pour les telcos de refuser de vendre le dernier kilomètre, mais plutôt de contrôler ce qui circule dessus !
En france, une proposition de loi est en discussion pour forcer les ISPs à faire du filtrage de contrôle parental obligatoire sur toutes les connexions: c'est un exemple typique de contrôle de ce qui passe sur ta ligne internet.
Un telco est en position de force pour contrôler ce qui passe sur notre connexion internet si l'envie lui en prends.
Je ne dis pas que c'est aussi evident: un telco bannissant skype pourrait avoir des problèmes commerciaux (en tout cas surement pas légaux). Une autre possibilité serait que le protocole utilisé par skype deviennent une norme (voie emprunté par google annoncant la mise à terme dans le domaine public
de son protocole de com).
Pour l'instant, je n'ai vu nulle part unbe réponse à la question de la pérennité du modèle skype par rapport à la dépendance aux ISPs.
 
Par définition on ne peut savoir s'il u a formation d'une bulle spéculative ou pas que lorsqu'elle s'est dégonglée...
Personnellement je pense qu'on est dans le début d'une bulle, les financiers et les grandes entreprises ont tellement de liquidités qu'ells vont finir par faire des méga fusion acquisition comme il y a 5 ans... de quoi faire monter les bourses au dela du raisonnable ;-)
 
Tout a fait d'accord, Pierre. Mois aussi, Je prefere Skype...:-)
 
anonyme> L'Ebitda est un excellent indicateur de rentabilité économique. Qui plus est, sur une société très capitalistique, les variations de l'Ebitda pèsent fortement sur le résultat suivant.

Pierre> Mais France Télécom est déjà présent sur ce nouveau marché ... ;-)
http://www.francetelecom.com/fr/entreprises/grandes_entreprises/dossiers/toip/intro.html
 
Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?