dimanche, juillet 3

Freelance.com: minibulle?

La mini-introduction annoncée à la 'nouvelle' bourse Alternext de la 'vieille' start-up Freelance.com laisse songeur à la lecture du prospectus. Il y a dix ans, le concept de place de marché d'informaticiens indépendants pouvait sembler prometteur, et le Freelance.com des années de la bulle Internet a effectivement attiré des managers de haut niveau, dont mon ancien collègue d'IBM Alexandre Attal. Mais toutes les idées séduisantes ne deviennent ipso-facto pas des succès économiques...échec de l'aventure américaine, restructurations du capital en série, ... mais alors où en est Freelance.com 10 ans après sa fondation? La société se compose aujourd'hui de ... 14 personnes, pour un chiffre d'affaires de 26 millions d'euros, en décroissance constante depuis 2002 (page 31 du prospectus). Ses résultats sont négatifs ou très légèrement supérieurs à zéro ces trois dernières années (avant je ne sais pas). A la faveur de l'introduction sur Alternext, Freelance.com serait valorisée 29 millions d'euros selon le prix milieu de fourchette annoncé de 9 euros par action. Une société sans croissance et quasiment sans profit valorisée davantage que son chiffre d'affaires...décidemment le .com est redevenu tendance, il faut lire ceci pour achever de s'en convaincre.

Comments:
Tu as oublié de préciser que la marge brute de Freelance.com est de 10% ! (c'est elle qui facture les clients finaux...)

Sinon, j'ai reçu un message de SeniorPlanet.fr annonçant son introduction en bourse (annonçant son visa AMF pour le moins...)

Internet : la Bulle II, le retour... j'ai employé ces mêmes mots il y a quelques jours...

Sincèrement, j'ai beaucoup de respect pour ces entrepreneurs qui sont souvent des pionniers sur leur secteur et qui, après avoir traversé des moments difficiles pendant la crise, ont trouvé le moyen de péréniser et de développer leur activité.

Je crains maintenant que les opérateurs boursiers qui se positionnent sur ces sociétés n'aient des anticipations en décalage avec la réalité de ces entreprises (encore un effet pervers de "l'étalon Kelkoo" ??)

Et c'est dommage, car il va encore y avoir des retours de batons... et ce sera facile de jeter à nouveau l'opprobre sur tout le secteur... (et Alternext avec...) La bonne nouvelle, c'est qu'il heureusement peu de chance qu'une gamelle boursière "internet" ait des effets d'entrainement sur le reste de l'IT, encore moins d'effets macro-édconomiques...

Je note également qu'en ce qui concerne le capital risque / développement, certains anticipent également plus que de raisonnable...

Nous nous retrouvons aujourd'hui (et pour combien de temps encore ?) dans une situation où les liquidités abondent (sur les marchés comme en private equity)... du moins sont plus nombreuses que les opportunités d'investissement... d'où hiatus...

Franchement, c'est ch....
 
Les chiffres de 'l'étalon' Kelkoo cette année sont à peu près ceux-ci: marge brute 85 millions d'euros, Profit près de 30 millions d'euros. Valo lors du rachat 475 millions. Les investisseurs n'ont plus qu'à faire leurs calculs!
 
Juste pour apporter une précision sur un modèle et une entreprise que je connais un peu : Contrairement à ce qu'ils marketent, Freelance.com n'est pas une entreprise de Conseil ou de Services, c'est une entreprise de Distribution.
Une marge brute de 10% rapportée à leur modèle n'est pas forcément déplacée.

Pour le reste, ça appartient déjà à l'Histoire et les Echos jouent les historiens, avec un timing déconcertant de précision :-)

Ceci dit, Pierre, ce n'est pas très sympa de les comparer à Quelcoup... Je connais peu de sociétés, en Europe, qui supporteraient une telle comparaison !
 
Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?