jeudi, juin 30

Une pensée de Sénèque

Sénèque bouddiste avant les bouddistes? une amie m'a fait découvrir ce texte, à lire en prenant son temps.

Ton temps, jusqu’à présent, on te le prenait, on te le dérobait, il t’échappait. Récupère le, et prends en soin. La vérité, crois-moi, la voici : notre temps, on nous en arrache une partie, on nous en détourne une autre, et le reste nous coule entre les doigts. Pourtant, il est encore plus blâmable de le perdre par négligence. Et, à y bien regarder, l’essentiel de la vie s’écoule à malfaire, une partie à ne rien faire, toute la vie à faire autre chose que ce qu’il faudrait faire.

Peux tu me citer un homme qui accorde du prix au temps, qui reconnaisse la valeur d’une journée, qu’il comprenne qu’il meurt chaque jour ? car notre erreur, c’est de voir la mort devant nous. Pour l’essentiel, elle est déjà passée. La partie de notre vie qui est derrière nous, appartient à la mort. Fais donc, mon cher Lucilius, ce que tu me dis dans cette lettre : saisis toi de chaque heure. Ainsi tu seras moins dépendant du lendemain puisque tu te seras emparé du jour présent. On remet la vie à plus tard, et pendant ce temps, elle s’en va.


Comments:
merci beaucoup pour ce texte.
Car par moment,il est important de prendre le temps de méditer.
Merci.
 
Si il était possible de faire toujours ce que l'on souhaite au moment ou on le souhaite pfffffff la vie serait trop monotone ;)
 
OK je file ma dem !!!
Oups, c'est ma boîte...
Encore raté !
 
désolé Pierre mais ce genre de texte me file le bourdon... je vais aller remettre mes oeillères ...
 
Une autre pensée de Sénèque :

"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas que les choses sont difficiles."

à rapprocher de ce qui, je pense, pourrait être l'équation de Pierre :

(réussir)/(se prendre au sérieux)=(l'infini)

la variable (réussir) étant valable dans tous les domaines
 
Sénèque a dit aussi cette phrase qui est devenu ma devise et qui s'applique à merveille à un rôle de manager : "Il n'y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va". Pas génial çà ?
 
Je suis ravi de voir un entrepreneur français aussi reconnu qui ose parler spiritualités, c'est si rare. Pourtant, il est largement admis outre-atlantique que le prochain défi des entreprises et de leur leaders sera de recréer de la valeur spirituelle, de donner du sens, de produire du "good work" conciliant performance et éthique.
Steve Jobs serait-il qui il est sans sa pratique assidue du bouddhisme zen ?
Je serais enchanté de vous interviewer sur mon blog et recueillir votre vision de ce sujet. Quelques exemples de questions : Peut-on efficacement diriger les hommes sans se connaitre soi-même ? Face à ce monde complexe, peut-on être leader sans apprendre à recourir à son intuition et à la méditation ? Les entreprises du XXIè siècle ne peuvent-elles pas combiner performance économique et bien-être des collaborateurs ? ...et plus encore...
Mon e-mail : olivierpiazza (at) free.fr
Au plaisir
 
Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?