dimanche, mai 8

Referendums

Je ne pourrai pas voter au referendum français sur la constitution européenne. J'ai omis de m'inscrire au Consulat de France à Genève, il fallait que je le fasse avant le 31 décembre de l'an dernier pour pouvoir voter...apparemment il n'y a pas moyen de rattraper le koo, c'est quand même nul ce genre de délai administratif à l'époque d'Internet. Si j'avais pu voter, j'aurais voté Oui. La Constitution européenne propose de nombreuses améliorations pour le fonctionnement de l'Europe à 25 d'aujourd'hui. Elle rendrait la prise de décisions plus facile sur de nombreux sujets d'intérêt commun en limitant la paralysante règle de l'unanimité à certains domaines vraiment sensibles. Elle donnerait plus de stabilité aux institutions et plus de poids aux politiques avec une Présidence qui passerait de 6 mois à 2 ans et demi et un ministre des affaires étrangères. Elle permettrait à l'Europe de mieux défendre ses intérêts face aux Etats-Unis et à la Chine. Les électeurs français qui s'apprêtent à voter en majorité pour le Non selon les sondages vont malheureusement bloquer l'Europe. La crise qui en résultera durera des années, peut-être même une génération ou deux comme dans le cas de l'Europe de la défense bloquée en 1954 par une conjonction similaire des conservateurs de droite et de gauche. Pendant ce temps les Etats-Unis et la Chine continueront d'avancer leurs pions sur toute la planète. Comment peut-on croire que c'est l'intérêt de la France? En Suisse nous avons souvent des référendums auxquels ma femme Valérie qui est suissesse peut participer en votant par Internet. Nous habitons dans une commune pilote pour le vote par Internet, c'est tout de même bien pratique, vivement la généralisation. La prochaine votation du 5 Juin concerne l'adhésion de la Suisse aux accords de Schengen de libre circulation des personnes. Mais un autre referendum se profile dans quelque temps sur un sujet qui est bien éloigné de ces préoccupations stratégico-politiques, mais il m'interesse encore davantage: la question posée concernera l'interdiction de fumer dans les lieux publics, les cafés et restaurants. Ce sera un référendum d'initiative populaire: en Suisse si un certain nombre de citoyens veulent soumettre un projet de loi à referendum il leur suffit de rassembler le nombre de signatures nécessaires pour déclencher une votation sur le sujet. Hélas pour ce qui me concerne je ne pourrai pas voter ici non plus car je suis français et je n'ai pas le droit de vote en Suisse. J'espère que Valérie, qui est fumeuse, votera pour l'interdiction dans les lieux publics, car vraiment l'atmosphère des bars et restos de Genève est irrespirable et je pense qu'elle partage ce sentiment avec moi. Il est tout de même incroyable qu'il n'y ait même pas de coin réservé aux non-fumeurs comme en France. Et puis de toute manière les coins fumeurs c'est dépassé car il est généralement impossible d'éviter vraiment la pollution de l'ensemble de la salle par les cigarettes fumées dans un coin. Dans la dernière période plusieurs pays dont l'Italie, la Suède, ou encore la Californie ont choisi de respirer de l'air pur dans les cafés et autres lieux publics et chacun s'en porte mieux, y compris les fumeurs qui déjeunent en respirant normalement puis vont s'en griller une à l'extérieur après le repas. Genève va-t-il rejoindre ce peloton de tête? Il est interessant de noter que dans la Constitution européenne proposée il est prévu d'ouvrir un droit similaire à l'initiative populaire en Europe. Un million de signatures sur un projet de loi devraient en principe déclencher non pas un referendum mais si j'ai bien compris une proposition de loi par la Commission européenne, qui la soumettrait au Conseil de l'Europe et au Parlement... Cette disposition a le mérite d'exister même si la procèdure proposée paraît un peu vague et en tout cas moins démocratique que la démocratie directe de la Suisse, patrie de Jean-Jacques Rousseau. L'Europe aurait d'ailleurs bien des choses à apprendre de ce petit pays qui rassemble des cantons jaloux de leurs prérogatives, aux systèmes fiscaux tous différents et aux multiples langues...mais ce n'est pas politiquement correct d'écrire cela...l'Europe pourrait avoir des choses à apprendre de la petite Suisse?



Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?